Numéros d'urgence

Personnes de contact pour mécaniciens en difficulté en Suisse

Principes de base en cas de dérangement / accident ferroviaire en Suisse
Jusqu’à l’arrivée de la police ou des pompiers, les chemins de fer assurent le commandement sur le lieu de l’incident (ce qui signifie, selon les circonstances, le mécanicien). Si, du côté de l’infrastructure (CFF)un manager des situations d’urgence est présent, c’est lui qui dirige les opérations. Lorsque la police/les pompiers arrivent sur les lieux, le plus haut officier gradé prend le commandement.

Lors d’accidents de personnes (suicides), chaque cas doit donner lieu à une enquête de police. A la base, c’est au procureur de déterminer le moment où le train peut poursuivre sa route.

En présence de blessés, le personnel sanitaire est compétent pour décider si le train doit ou peut être déplacé.

Les voies où se trouvent des personnes mortes ne doivent pas être libérées par respect pour ces dernières. De même, il est inconcevable de laisser des personnes blessées sans les soins adéquats.

Les données de roulement (Black Box) ne peuvent être remises qu’après requête et contre une quittance.

Sont considérés en particuliers comme accidents d’exploitation ferroviaire :

  • La présence de blessés ou de personnes tuées
  • La présence de gros animaux blessés ou tués
  • Des infrastructures ferroviaires endommagées
  • Des collisions avec des objets pouvant perturber l’exploitation ferroviaire
  • Les incendies
  • Les nuisances pouvant affecter les populations et de l’environnement (marchand. dangereuses)

Règles à suivre sur les lieux de l’incident:

  • Assurer les lieux (assurer aussi sa propre sécurité)
  • Alarmer
  • Aider

Numéros d’urgence en Suisse:

Centrale de gestion (GSM-R)   1200
Police117
Pompiers118
Premiers soins144